Témoignage de Monique et Marie Claude

L'éclat des yeux des enfants de Triel 

Vendredi 3 mars 2017 Triel-sur-Seine

 

 

9 heures 30

Tous les enfants, de la maternelle au CM2 l'école Notre-Dame de Triel-sur-Seine nous attendent : nous avons été invités à présenter notre projet 2017 : "Une épicerie-charrette pour sortir de l'isolement et de la pauvreté".1

 

A commencé alors un marathon des plus enthousiasmants.

Un jeune public attentif, curieux, intelligent, généreux pour parler de la vie quotidienne des enfants et des habitants de Gorin et alentour - pour discuter des réalités de ce pays, le 7ème plus pauvre du monde, à la lanterne rouge mondiale en matière d'enseignement - pour débattre sur le sens des mots solidarité, amitié, paix... aidé en cela par la projection du film "Les villages oubliés du Burkina Faso".

Coup de Pouce Nord-Sud ne leur était pas étranger. Déjà, en 2014, nous avions été invités à défendre notre projet d'alors "un écolier – une chèvre" 2 Il s'en était suivi un échange de dessins avec leurs camarades de Gorin. Dans le film, on voit, accroché à l'intérieur d'une case, pauvre et dénudée, un dessin d'enfant... celui d'un élève de Triel qui l'a reconnu (!) ce qui a provoqué beaucoup d'émotions. Ils ont décidé cette année encore de poursuivre le lien de camaraderie.

 

16 heures 30

Ce fut une journée d'une richesse insoupçonnée : la réaction de tous, grands et petits, a été grosse en émotions et en espoir pour l'avenir.

Leurs questions, leurs idées, leur savoir, leur ouverture d'esprit, des grands comme des petits, étaient d'une pertinence stupéfiante.

L'aide remarquable des enseignantes, leur gentillesse, leur sens de la pédagogie, leur implication n'ont pas été pour rien dans la réussite de cette journée. Qu'elles soient ici remerciées ainsi que leur directrice et les parents d'élèves.

Nous les avons quittés dans la joie, la tête pleine de l'éclat de leurs yeux, de leurs sourires, de leur énergie, plus fortes et plus déterminées que jamais pour que Coup de Pouce Nord-Sud continue encore et encore son action.

 

 

 

Marie-Claude et Monique

 

 

 

 

 1 Ce projet, destiné aux villages oubliés du Burkina Faso, permettra aux populations de s'approvisionner sur place et ne plus avoir à faire parfois une demie-journée de marche pénible pour l'achat du minimum nécessaire (une souffrance surtout pour les femmes). Ce petit commerce contribuera à désenclaver les villages et à amorcer un essor économique.

 

 2 Ce projet avait recueilli l'adhésion des enfants, de leurs parents, de la direction et des enseignants de l'école. Depuis le projet non seulement a été réalisé mais il a atteint son objectif : grâce au commerce du cheptel de quelques soixante chèvres, nous n'avons plus à financer l' achat des fournitures scolaires des enfants de Gorin, c'est la coopérative villageoise de Gorin pour l'école qui s'en charge désormais.

Écrire commentaire

Commentaires: 0
Carnet Rose
Carnet Rose

Derniers articles

Petit déjeuner anglais (lun., 28 mai 2018)
>> Lire la suite

Lettres royales (jeu., 24 mai 2018)
>> Lire la suite

Carnaval (lun., 30 avril 2018)
>> Lire la suite

Enregistrement d'un CD (lun., 30 avril 2018)
>> Lire la suite

Célébration: lavement des pieds (lun., 09 avril 2018)
>> Lire la suite

Création d'un CD par les élèves de l'école (lun., 05 févr. 2018)
>> Lire la suite

Galettes des rois offertes par l'APEL (jeu., 11 janv. 2018)
>> Lire la suite

CROSS du 19/10/2017 (ven., 20 oct. 2017)
>> Lire la suite

MESSE DE RENTREE (lun., 02 oct. 2017)
>> Lire la suite

Les PS visitent Biotropica (dim., 09 juil. 2017)
>> Lire la suite